Date(s)

01/09/2022 
31/10/2022

Lieu

 
,

Site web & Social media

Présentation

«Cher Futur Moi» est une web-série documentaire et une installation vidéo, imaginée par l’artiste vidéaste français Irvin Anneix.
Adaptée d’une mode née sur les réseaux sociaux, «Cher Futur Moi» invite des participants de 15 à 20 ans à envoyer un message en vidéo à leur «futur moi» dans 10 ans. C’est ce qu’on appelle des capsules temporelles, ces objets matériels ou immatériels destinés à être revus dans le futur. Seuls, dans leur chambre et face caméra, ils sauvegardent leurs présents et confient leurs espoirs et leurs peurs pour l’avenir.
Plusieurs saisons ont déjà été réalisé dans le monde francophone, en France, au Canada et dans 6 pays d’Afrique. Plus de 400 jeunes à travers le monde ont déjà participé à l’aventure. Tous les participants sont différents. Ils ont comme seul dénominateur commun leur âge et leur langue. On peut écouter les rêves de Sabrina, 17 ans, qui depuis son village kabyle en Algérie souhaite «faire ce que les hommes font», Enguerrand, 16 ans, qui depuis sa petite île au large du Canada souhaite devenir président pour défendre l’écologie ou encore Sasha, jeune homme trans de 15 ans dans un village des Vosges qui espère dans 10 ans être devenu l’homme qu’il rêve de devenir.

Ensemble, ils tissent une sociologie juste et sincère des jeunesses actuelles et de leurs rêves pour l’avenir.

Réalisée dans le cadre de la Saison France-Portugal 2022, la prochaine saison de «Cher futur moi» sera composée de 20 épisodes de jeunes français et portugais qui seront diffusés à l’automne 2022 sur la chaîne YouTube de Cher futur moi et les réseaux sociaux de la saison culturelle France-Portugal.

Télécharger l’appel à participation

Irvin Anneix

Irvin Anneix est un artiste vidéaste qui vit et travaille en France. Il réalise des films documentaires diffusés sous la forme de web-séries sur les réseaux sociaux et d’installations vidéo pour les institutions culturelles et les théâtres.
Pour ses projets, Irvin met en place des dispositifs qui donnent la parole à ceux qui ne l’ont pas dans les médias traditionnels : les seniors, les adolescents, intersectionnels, issus des quartiers populaires ou de la ruralité.
Il s’intéresse aux sujets liés à l’intime, à l’identité, au corps, à la sexualité, à la mémoire familiale et à la transmission.
Avec ses projets, il a développé un processus de création unique qui passe par l’utilisation des réseaux sociaux : casting, création de communautés virtuelles, formation et accompagnement en ligne, réalisation en auto-filmage… Dans une volonté d’imposer une relation d’égal à égal, Irvin définit un cadre créatif et se positionne en retrait, pour laisser aux participants la liberté de s’emparer d’une idée et d’exprimer toute leur créativité.
Pour son premier projet « Mots d’ados », produit par narrative, il a collecté pendant cinq ans, des journaux intimes, virtuels et manuscrits, rédigés par des adolescents, qu’il a ensuite fait lire par d’autres adolescents au travers d’une cabine de lecture itinérante en France, inaugurée au Centre Pompidou de Paris en 2016.
Ses deux co-réalisations actuellement en production abordent la question des transitions à l’adolescence. D’abord corporelles, avec « Extra—filtres », qui invitent à des adolescents à inventer des filtres qui réinventent les normes de corps et de genre sur les réseaux sociaux, puis les transitions générationnelles, avec « Objets — Relais », où il demande à des adolescents de ramener en classe, des objets de leurs ancêtres qui croisent la grande histoire avant de les scanner en 3D pour s’approprier leur mémoire familiale.
Miroir de notre société, les œuvres d’Irvin Anneix dressent une sociologie de la jeunesse actuelle. Il se dégage des projets d’Irvin Anneix une vérité, une parole libre qui documente l’adolescence de l’intérieur, loin des clichés que l’on a sur cet âge.
https://irvinanneix.fr

Claudia Alves (co-réalisera avec Irvin Anneix les capsules portugaises)

Cláudia Alves, née à Lisbonne en 1980 est une artiste visuelle et cinéaste indépendante. Elle est diplômée en réalisation de documentaires à l’Escola Internacional de Cinema de San António de Los Baños (Cuba). Elle a travaillé comme réalisatrice et photographe dans plusieurs courts et moyens métrages au Portugal, au Brésil et à Cuba. Ses films ont été diffusés à la télévision portugaise (RTP2), projetés et primés dans plusieurs festivals internationaux. Son court métrage « Compacta y Revolucionaria », sur les contradictions de la situation cubaine actuelle, a été récompensé par le prix « Caracol » – meilleure réalisation – décerné par l’Union des écrivains et artistes cubains (UNEAC). Le même film a reçu le prix du meilleur court métrage au festival « Cine Verité » (Téhéran) et celui du meilleur documentaire d’école de cinéma au festival MIFEC. « Tales on Blindness » est son premier long métrage, un essai documentaire sur le contexte de la présence portugaise en Inde.

 

Irvin_Anneix©Cosmo_Maximin

 

Images, photos