Interview Michael Cousteau

Michael Cousteau, chef d'orchestre


Dans le cadre de la saison croisée France Portugal, le chef d’orchestre français Michael Cousteau a conçu un programme inédit autour de deux créations de deux jeunes compositeurs : Benjamin Attahir et Anne Victorino D’Almeida. Il sera donné le 11 février à la Cité de la musique de la Philharmonie de Paris pour inaugurer le « week - end Portugal ».

Pourquoi avez-vous souhaité participer à l’année croisée France-Portugal ?
Seul ce type d’événement permet de sortir des sentiers battus et de découvrir l’autre. Il s’agit de montrer les liens souvent méconnus entre deux cultures, deux peuples, deux traditions. C’est pourquoi y participer était pour moi une évidence mais aussi une nécessité.

Comment avez-vous conçu ce projet ?
J’ai conçu ce projet avec avec la complicité de l’un des meilleurs spécialistes français de la culture portugaise, le pianiste Bruno Belthoise. J’ai fait appel au jeune compositeur français Benjamin Attahir qui a déjà mis en musique de grands poètes de langue portugaise et a beaucoup travaillé avec la soprano portugaise Raquel Camarinha, également au programme. Sa création utilise les deux langues et des lignes mélodiques qui se réfèrent explicitement à la mélancolie du Fado. Anne Victorino D’Almeida, la compositrice portugaise que nous avons sollicitée, a une double culture franco-portugaise. Son concerto pour piano fait en partie référence à l’énergie rythmique de l’œuvre de Ravel dont sera donné le ballet complet « Ma mère l’Oye . Enfin, je souhaitais mettre à l’honneur l’un des plus grands compositeurs portugais du 20e siècle : Fernando Lopes-Graça.

En quoi ce programme est-il spécifique et original ?
Toutes ces œuvres développent une certaine pudeur dans la mélancolie. Elles ont en commun une distanciation humoristique. Il est rare de parvenir à tisser autant de fils entre les œuvres d’u même programme. Cela est essentiel à mes yeux : la place du spectateur ne doit pas être réduite à l’acte de consommer. Les concerts doivent le nourrir émotionnellement mais aussi intellectuellement.

Photo Michaël Cousteau à la Cité de la Musique ©NICOLO REVELLI-BEAUMONT / SIPA / EDF


France Culture en direct de Lisbonne

Sans Oser le Demander – France Culture  : le programme de Matthieu Garrigou-Lagrange au Théâtre São Luiz à Lisbonne
14-18 février entre 14h et 15h (au Portugal) et entre 15h et 16h (en France)

En direct sur France Culture.fr  et Teatrosaoluiz.pt 

L’émission de culture générale de France Culture Sans Oser le Demander se décentralise durant cinq jours à Lisbonne, et émettra en direct et en public du théâtre São Luiz.

Dans le cadre de la Saison France-Portugal 2022, Matthieu Garrigou-Lagrange explorera cinq grands thèmes qui font partie de la culture générale relative au Portugal. De l’histoire des azulejos à celle du fado, de l’architecture à ces deux grandes femmes peintres que sont Paula Rego et Helena Vieira da Silva, la curiosité tous azimuts sera la règle.

Entrée gratuite sous réserve de capacité de la salle et de retrait des billets le jour même à la billetterie du Théâtre
Sans Oser le Demander – France Culture
En direct du Théâtre São Luiz de Lisbonne

Lundi 14 février : L’Histoire et la Signification des Azulejos
Avec : Maria Antónia Pinto de Matos, ancienne directrice Musée National de l’Azulejo et Alexandre Pais, directeur actuel du Musée National de l’Azulejo

Mardi 15 février : La Vie Culturelle Lisboète et Portugaise
Avec : Joana Gomes Cardoso, présidente du conseil d’administration de l’EGEAC Tiago Bartolomeu-Costa, éditeur et programmateur indépendant et Vasco Camara, éditeur du Ipsilon, supplément culturel du journal Público

Mercredi 16 février: Histoire du Fado
Avec : Rui Vieira Nery, musicologue et historien de la musique, auteur de Pour une Histoire du Fado (ed. Corda Seca & Público), traduite en français aux Éditions de la Différence en 2015

Jeudi 17 février : L’Architecture Portugaise
Avec : Nuno Grande, architecte, chercheur, critique, commissaire de l’exposition « Les universalistes, 50 ans d’Architecture Portugaise » à la Cité de l’Architecture & du Patrimoine en 2016

Vendredi 18 février : La Peinture Portugaise au Féminin: Maria Helena Vieira da Silva et Paula Rego
Avec: Marina Bairrão Ruivo, directrice de la Fondation Arpad Szenes- Vieira da Silva et Helena de Freitas, historienne de l’art, ancienne directrice du Musée Paula Rego à Cascais

Événement organisé dans le cadre de la Saison France-Portugal 2022

Selon les règles en vigueur, l’accès au Teatro São Luiz n’est possible que sur présentation d’un certificat de vaccination ou de rétablissement en cours de validité ou d’une attestation de test négatif (test PCR réalisé 72h avant le spectacle) ou de test antigénique effectué dans les 48 heures précédant le spectacle). Ne s’applique pas aux enfants de moins de 12 ans. Les autotests ne sont pas valides.